Une appli qui passe bien

Une appli qui passe bien

Avec le pass Culture, les jeunes de 18 ans bénéficient d’avantages substantiels pour accéder à de multiples offres culturelles, approfondir une passion ou encore s’initier à une pratique artistique. Un test grandeur nature conduit sur deux ans vient de livrer ses résultats.

Une expérimentation conduite dans quatorze départements entre février 2019 et mai 2021 a confirmé l’intuition qu’il existait une réelle demande des adolescents et jeunes adultes pour explorer la culture et ses multiples richesses. Près de 165 000 utilisateurs ont utilisé le pass Culture et effectué environ 1,2 million de réservations sur 2 ans. Le nombre d’inscrits au cours des douze derniers mois correspond à 74 % des jeunes qui ont 18 ans dans les départements concernés… Cette phase d’expérimentation réussie, l’heure est aujourd’hui à la généralisation.

Une application pour construire son parcours culturel
Le pass Culture s’adresse aux 825 000 jeunes de 18 ans pour leur offrir, sur une application dédiée, l’accès à toutes les offres culturelles situées autour de chez eux en offrant 300 euros à chacun d’entre eux. Il s’agit donc à la fois de lever l’obstacle financier entre de nombreux jeunes et l’offre culturelle et de permettre à chacun de construire son propre parcours. L’outil conçu pour atteindre ces objectifs est une plateforme éditorialisée qui recense les propositions de plus de 4 600 acteurs culturels dans tous les secteurs (cinéma, livre, spectacle vivant, musique, musées et expositions, cours et pratiques artistiques les plus variées, achat d’instruments de musique…).
Co-construite avec ses utilisateurs et les partenaires culturels pendant plus de 24 mois, cette application est disponible sur l’App Store et Google Play ainsi que sous forme de webapp accessible depuis n’importe quel appareil (ordinateur, tablette…). Elle reprend ainsi les nombreux codes et usages dont les jeunes de 18 ans sont familiers. Un parcours et une navigation personnalisés visent ainsi à faciliter la prise en main de l’application par l’utilisateur pour l’amener à diversifier progressivement ses pratiques culturelles. Un équilibre a été recherché entre la possibilité d’accéder à des offres numériques, offertes à tous, et des rencontres et expériences physiques exclusives dans les lieux de culture. C’est dans cet esprit que les offres numériques ont été plafonnées à 100 euros, soit un tiers du plafond de dépenses ouvert à chaque jeune.
• Bilan et enseignements de 24 mois d’expérimentation
Ce test grandeur nature a fait évoluer certains aspects du projet. Par exemple, il était prévu un crédit de 500 euros pour chaque jeune à partir de ses 18 ans, à utiliser durant 12 mois après son inscription. Or il est apparu que la durée de 12 mois était trop brève, aussi, il a été décidé de porter la durée d’ouverture des droits à 24 mois, pour laisser plus de temps à chaque jeune de construire son parcours culturel. Le montant ouvert à chacun a été ajusté et fixé à 300 euros, somme correspondant à ce que les jeunes inscrits pendant l’expérimentation ont réellement dépensé.
L’application aujourd’hui disponible est le fruit d’un long travail d’itérations conduites avec des jeunes volontaires lors de sessions d’évaluation pour contribuer à l’amélioration du dispositif. L’architecture et les fonctionnalités de l’application ont été profondément enrichies pour mieux répondre à leurs attentes et leurs usages.

Les chiffres de l’expérimentation
Le pass Culture a été lancé en février 2019 dans 5 départements (Bas-Rhin, Finistère, Guyane, Hérault, Seine-Saint-Denis), puis en juin 2019 dans 9 autres départements (les Côtes-d’Armor, l’Ille-et-Vilaine, le Morbihan, les Ardennes, le Doubs, la Nièvre, la Saône-et-Loire, le Val-de-Marne et le Vaucluse).
• Près de 165 000 inscrits : un nombre d’inscrits qui a doublé en un an.
• Près de 1,2 million de réservations depuis le lancement de l’application : un nombre de réservations qui a été multiplié par 10 en un an.
• 91 % des utilisateurs sont des étudiants, 6 % des actifs ou des apprentis, 3 % des demandeurs d’emploi.
• 4 628 acteurs culturels physiques permanents référencés depuis le lancement de l’application.
• Plus de 2,3 millions d’offres actuellement disponibles sur le pass.
• 80 000 recherches hebdomadaires en moyenne sur l’application.
• 18 visites de l’application par mois en moyenne par utilisateur.
Pendant le confinement de mars 2020 (étude pass Culture du 16 mars au 3 mai 2020), 92 % des utilisateurs du pass Culture ont consacré plus de temps à leurs activités culturelles qu’à l’accoutumée. Plus de 8 utilisateurs sur 10 déclarent que cette expérience culturelle lors du confinement « leur donne envie aller voir davantage de films, spectacles ou concerts. »
• Comment les jeunes utilisent leur pass Culture ?
– 79 % des réservations concernent des biens physiques et des activités culturelles et 21 % concernent des propositions numériques.
– 17 % de la dépense globale effectuée sur le pass Culture concernent des concerts, des festivals, de la musique en ligne et des CD, 40 % concernent des livres et 25 % concernent des pratiques artistiques.
– 10 % des réservations concernent des offres gratuites.
– 77 % des utilisateurs ayant acheté un instrument de musique ont déclaré qu’ils ne l’auraient pas fait s’ils n’avaient pas eu le pass Culture (sondage auprès des utilisateurs).
– 36 % ont déclaré avoir découvert une nouvelle pratique artistique (sondage auprès des utilisateurs).
– 26 % ont déclaré ne pas avoir acheté de livre pour le plaisir dans l’année précédant leur inscription sur le pass (sondage auprès des utilisateurs).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.