L’agriculture s’adapte au climat

L’agriculture s’adapte au climat

Le premier ministre a demandé à quatre ministères, parmi les plus importants en termes d’émissions de gaz à effet de serre, d’établir un plan d’action climat cohérent avec les politiques publiques et les engagements de la France. Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA) a présenté le sien fin juin.

Le défi du changement climatique est d’autant plus complexe pour le secteur agricole et agroalimentaire qu’il est appelé à contribuer à la baisse des émissions, qu’il est pourvoyeur de solutions concrètes tout en étant l’une des premières victimes de ce dérèglement. Ces aléas ont des impacts considérables et dévastateurs pour les agriculteurs et l’ensemble des filières comme l’ont encore rappelé récemment les violents épisodes de gel d’avril.
Pour atteindre ses objectifs climatiques et regagner en souveraineté alimentaire, il est donc essentiel de poursuivre et de construire durablement les transitions grâce à une vision transversale. Ce plan se structure autour de six axes au sein desquels, différents objectifs sont fixés et des actions identifiées.

Accélérer le développement des pratiques agricoles permettant d’atténuer les émissions de gaz à effet de serre
• Réduire les surplus azotés, optimiser l’usage des fertilisants organiques et diminuer le recours aux fertilisants minéraux
• Valoriser les effluents pour produire de l’énergie et réduire la consommation d’énergie fossile sur l’exploitation
• Développer les légumineuses et gagner en autonomie fourragère dans l’alimentation des élevages
• Accroître la surface certifiée en agriculture biologique, la surface certifiée en haute valeur environnementale (HVE)

Développer le potentiel de séquestration du carbone dans les sols et la biomasse forestière
• Augmenter la couverture des sols
• Préserver et développer les infrastructures agroécologiques,
• Mobiliser les surfaces agricoles et forestières en faveur du stockage de carbone
• Promouvoir la séquestration du carbone dans les sols et la lutte contre le changement climatique à l’échelle internationale

Soutenir la demande et la consommation en produits alimentaires vers des pratiques à moindre impact environnemental en lien avec le Programme national de l’alimentation et de la nutrition
• Soutenir les projets alimentaires territoriaux et s’appuyer sur la restauration collective
• Faire évoluer les pratiques alimentaires vers des régimes alimentaires plus sains et plus durables.
• Réduire le gaspillage alimentaire

Accompagner les filières agricoles et forestières face aux conséquences du changement climatique
• Accompagner la structuration ou l’amélioration des stratégies de gestion de risque
• Favoriser les solutions de gestion du risque via des mécanismes assurantiels
• Améliorer la connaissance sur la vulnérabilité de la forêt et de l’agriculture française au changement climatique

Enseigner à produire autrement et innover avec la recherche et le développement agricole
• Stimuler la R&I pour des solutions opérationnelles permettant à l’agriculture et aux systèmes alimentaires de contribuer à l’atténuation du changement climatique, tout en anticipant les besoins d’adaptation
• Assurer l’intégration des enjeux dans les priorités de l’enseignement agricole
• Structurer une offre de formation professionnelle continue complète sur le changement climatique à destination des exploitants agricoles et des acteurs du monde agricole

Développer des pratiques écoresponsables au sein de l’administration
• Optimisation énergétique des bâtiments du ministère
• Rénovation thermique des bâtiments du ministère et de ses établissements
• Modernisation du parc automobile et développement de l’utilisation du vélo
• Développement du télétravail et du numérique
• Impacts carbone des bâtiments • Recours au local et à la qualité dans la restauration collective du ministère

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.