Éducation : élèves et citoyens

Éducation : élèves et citoyens

L’École a pour mission de transmettre aux élèves les principes et valeurs qui fondent le pacte républicain. Elle garantit ainsi aux élèves le pouvoir de devenir des citoyens libres, éclairés, égaux et unis par une destinée commune.

Sans l’éducation, la transmission des valeurs de la République ne peut être assurée. L’École y contribue et se mobilise aux côtés de ses partenaires pour les valeurs de la République. Transmission des valeurs républicaines, laïcité, citoyenneté, culture de l’engagement et lutte contre toutes les formes de discrimination sont au centre de cette mobilisation.

L’école a pour mission de transmettre aux élèves les principes et valeurs qui fondent le pacte républicain.

Consolider les principes républicains
De nouvelles ressources
• Le coffret Guide républicain
À la rentrée 2021, toutes les écoles, tous les collèges et tous les lycées ont reçu un coffret réunissant trois ouvrages : le vade-mecum La laïcité à l’école, dans une version actualisée et augmentée ; L’Idée républicaine, un recueil d’études, de textes et de principes juridiques fondamentaux établi par le Conseil des sages de la laïcité et des valeurs de la République ; La République à l’École, somme pédagogique identifiant dans chaque champ disciplinaire enseigné depuis l’école jusqu’au lycée la manière dont les valeurs de la République peuvent y être transmises.
• Un nouveau guide de référence pour l’école élémentaire
Ce coffret est complété d’un guide Respecter autrui à l’école élémentaire, à destination des professeurs des écoles et des formateurs.
• Un enseignement moral et civique renforcé
Cet enseignement, dont les programmes ont été refondus, poursuit trois finalités complémentaires : respecter autrui, savoir fondamental pour la vie en société et fondement du caractère moral affirmé de cet enseignement ; acquérir et partager les valeurs de la République.

Une nouvelle épreuve aux concours de recrutement
L’ensemble des concours externes et troisièmes concours de recrutement des personnels enseignants (hors agrégation) et des conseillers principaux d’éducation comportera, à compter de la session 2022, une épreuve orale d’admission portant sur la motivation du candidat et sur sa capacité à se projeter dans sa future fonction. La seconde partie de cette épreuve permettra d’apprécier l’aptitude du candidat à s’approprier les valeurs de la République et les exigences du service public, et à faire connaître et partager ces valeurs et exigences.

Un plan de formation ambitieux de tous les personnels
Pour les personnels de l’éducation nationale, cet objectif prend la forme d’un plan de formation lancé à la rentrée, qui se déploiera sur les quatre prochaines années et dont les premiers résultats sont attendus dès le début de l’année scolaire.
• Un nouveau référentiel de compétences
Un cahier des charges de la formation des personnels enseignants et d’éducation à la laïcité et aux valeurs de la République a été publié au cours de l’été 2021. Assorti d’un référentiel de compétences, il concerne à la fois la formation initiale et la formation continue. La formation à la laïcité et aux valeurs de la République sera par ailleurs réaffirmée comme une priorité du schéma directeur de la formation continue des personnels de l’éducation nationale 2022-2025, qui sera publié à la fin de l’année 2021.
• La formation d’un million de personnels en quatre ans
À compter de la rentrée, 1 000 formateurs issus de toutes les académies recevront 60 heures de formation, étalées sur deux années. En parallèle, 100 formateurs recevront une formation renforcée de 120 à 150 heures, sanctionnée par un diplôme universitaire. Ces derniers viendront en appui des équipes académiques Valeurs de la République, notamment pour accompagner des équipes éducatives confrontées à des situations complexes et requérant une expertise particulière. Les 1 000 formateurs piloteront la formation dispensée, chaque année, à 250 000 personnels, en privilégiant les logiques de proximité. Les formations organisées à l’échelle de l’école, du collège ou du lycée permettront de créer une cohérence, des dynamiques au sein des équipes et la définition d’objectifs communs au service de la transmission des valeurs.

C’est ça la laïcité, une campagne nationale en faveur de la laïcité à l’école
• Transmettre et faire partager la laïcité
Une campagne nationale de communication produite par le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports est déployée en affichage, sur Internet, sur les réseaux sociaux ainsi que dans les écoles et les établissements scolaires pour promouvoir la laïcité à l’École. Elle vise à faire comprendre que la laïcité n’est pas seulement un principe qui fonde notre contrat social, mais qu’elle s’inscrit dans le quotidien des élèves en leur permettant de vivre libres, égaux et unis, quelles que soient leurs convictions.
• Des ressources pédagogiques pour aborder la laïcité à l’École
Pour que les professeurs puissent étudier ces supports en parallèle de la diffusion de cette campagne, des fiches pédagogiques, spécialement conçues en relation avec les thèmes abordés dans les affiches, seront accessibles sur Éduscol.

Transmission des valeurs républicaines, laïcité, citoyenneté, culture de l’engagement et lutte contre toutes les formes de discrimination.

Protéger chacun
La prévention du harcèlement
• pHARe, un programme global de prévention du harcèlement
Après une phase d’expérimentation de deux années, le programme pHARe est généralisé à toutes les académies et dans toutes les écoles et tous les établissements scolaires. pHARe est un programme de prévention du harcèlement qui dotera les écoles et les établissements scolaires d’une stratégie globale d’intervention.
Au niveau de l’école, les établissements signeront une charte dans laquelle ils s’engagent pour deux ans à mettre en place le programme. Ils forment en outre une équipe d’élèves ambassadeurs collégiens et mettent en place un atelier de sensibilisation pour les familles et les parents.

Faire reculer l’homophobie et la transphobie, favoriser l’inclusion des élèves LGBT+
• Création, dans chaque académie, d’un groupe de travail sur la prévention des LGBTphobies impliquant les services du ministère et les associations ;
• Production de lignes directrices pour harmoniser l’accueil des élèves trans dans les établissements scolaires et permettre ainsi l’élaboration d’outils d’accompagnement ;
• Formation des personnels avec des stages dédiés à la connaissance et à l’accompagnement des problématiques liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre en milieu scolaire.

Apporter une culture humaniste à chaque élève
Étendre l’éducation artistique et culturelle à 100 % des élèves
• Cinq actions constantes et réaffirmées
On observe des résultats tangibles dans cinq domaines : lire, chanter, regarder (cinéma/patrimoine), s’exprimer à l’oral, développer son esprit critique. Ces actions seront poursuivies et étendues durant l’année 2021-2022 :
• Une rentrée en musique pour se retrouver
Dans les 30 académies, l’accent sera mis sur les orchestres, chorales et ensembles des écoles, collèges et lycées. Cette journée de fête sera l’occasion de mettre en valeur les partenaires artistiques et culturels de chaque école et établissement.
• Développer les compétences orales
La pratique de l’oral est encouragée au collège. La mise en place expérimentale d’une demi-heure d’éloquence en 3e a bénéficié à plus de 365 collèges cette année. Cette expérimentation est renouvelée à la rentrée.
• Le Pass Culture pour les collégiens et lycéens
À compter de janvier 2022, le Pass Culture sera ouvert à tous les élèves de la 4e à la terminale. Un montant global de 200 € par élève permettra à chacun de bénéficier de sorties individuelles ou collectives accompagnées de leurs professeurs. Cette évolution majeure en matière de politique d’accès à la culture de la jeunesse vient compléter l’offre du Pass Culture actuellement proposée à tous les jeunes de 18 ans. • L’Institut national supérieur de l’éducation artistique et culturelle (Inseac)
Créé au sein du Conservatoire national des arts et métiers et installé à Guingamp, l’Inseac entre en fonction le 1er septembre 2021 après une première année préfiguratrice. Ses missions en matière d’éducation artistique et culturelle sont les suivantes : construire et coordonner une offre de formation initiale et continue ; mettre en place et développer des activités de recherche ; recenser, produire et diffuser les ressources ; fédérer les initiatives des territoires ; animer les acteurs et réseaux concernés ; veiller à la diversification des publics.

Revaloriser la place des humanités au collège et au lycée
• Renforcer l’enseignement des humanités de la 6e à la terminale
À partir de cette rentrée 2021, dans un cadre expérimental, les élèves de 6e peuvent bénéficier d’un enseignement facultatif de français et culture antique (FCA). Cet enseignement permettra aux élèves, notamment aux plus fragiles, de consolider et d’approfondir leur maîtrise de la langue française (vocabulaire, syntaxe) et leur culture par le détour fructueux des langues anciennes.
• Renforcer la formation des professeurs
Depuis mars 2018, la certification complémentaire en LCA permet aux professeurs du second degré de faire reconnaître des compétences particulières dans l’enseignement des langues et cultures de l’Antiquité.
• Accompagner les professeurs grâce à des ressources de référence
Depuis novembre 2019, le site Éduscol Odysseum, « La maison numérique des humanités », propose de nombreuses ressources élaborées en tenant compte de la recherche comme des enjeux de l’enseignement.

La formation initiale et continue des directeurs d’école et des personnels sur la laïcité et les valeurs de la République sera approfondie.

Éduquer au développement durable
De nouvelles ressources et des actions renforcées
Transversale, l’éducation au développement durable (EDD) relève de tous les enseignements et disciplines, mais aussi d’actions et de projets menés au sein des écoles et établissements impliquant l’ensemble de la communauté éducative et des partenaires de l’École. Elle vise à fournir aux élèves des clés de compréhension du monde qui nous entoure et des moyens d’y agir, par la mobilisation de leurs connaissances et l’exercice de leur raisonnement et de leur esprit critique. Des ressources à disposition des équipes pédagogiques ont été développées : création de 3 guides des éco-délégués pour les élèves dans les écoles, les collèges et les lycées ; publication du vade-mecum Éduquer au développement durable à l’horizon 2030 ; publication du Guide des buissonniers, support d’éducation au développement durable pour les Vacances apprenantes ; mise à disposition d’un corpus complet de ressources pédagogiques sur les mers et l’océan ; création et le développement des aires éducatives, marines et terrestres.

Un champ d’action élargi
Dans le cadre scolaire, l’EDD est intégrée à part entière dans les dispositifs d’Internats d’excellence, des Cités éducatives et des Territoires éducatifs ruraux.
L’EDD a également fait son entrée dans les missions de Service civique et dans le Service national universel et elle a été intégrée dans le dispositif des Vacances apprenantes. Les dernières orientations prises visent aussi à élargir la démarche école ou établissement en démarche globale de développement durable (E3D) : ouverture à l’enseignement agricole, accompagnement renforcé dans les Cités éducatives, développement de partenariats à l’international, accompagnement des lycées français à l’étranger.

Concours de l’action éco-déléguée
Fin 2020, le ministère a lancé un nouveau concours en lien avec Bayard Presse, pour encourager et valoriser les projets EDD des éco-délégués. Malgré le contexte sanitaire, les réalisations ont été nombreuses au cours de l’année 2020-2021. Les éco-délégués ont montré la force de leur engagement, par des mises en œuvre concrètes. Vu la réussite de cette première édition, le concours sera reconduit à la prochaine année scolaire.

Favoriser l’engagement dès l’école
À l’école primaire
Dès l’école maternelle, les élèves apprennent à vivre ensemble et à évoluer dans une société qui agit pour le bien de tous. Ils peuvent le faire en participant à des actions collectives comme :
• le conseil d’enfants qui permet aux écoliers d’être acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions constructives aussi bien sur le choix des sorties scolaires que des livres de la bibliothèque ;
• des actions de médiation par les pairs afin de résoudre eux-mêmes des actes de microviolences ou des débuts de situation de harcèlement scolaire, à partir du cycle 3 ;
• le Parlement des enfants, qui est une opération organisée par l’Assemblée nationale avec le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger et la Mission laïque française.

Au collège et au lycée
Au collège, les élèves acquièrent un certain nombre de droits, notamment celui d’être représentés dans des instances de l’établissement et de prendre part, en tant que membres de la communauté éducative, à des décisions qui les concernent ; au lycée, ces droits s’élargissent, à mesure que les élèves se voient confier de plus grandes responsabilités. Les compétences acquises grâce à ces formes d’engagement sont nombreuses, à commencer par la prise de parole en public.  Afin que les élèves connaissent toutes les formes d’engagement qui leur sont offertes, le dépliant « Je, tu, ils, elles s’engagent » doit leur être distribué en début d’année. Une charte est aussi remise à tous les élus des conseils de la vie lycéenne après leur élection. Enfin, pour mieux accompagner les personnels dans l’engagement de nos élèves, un guide de la démocratie scolaire a été publié, consultable sur Éduscol.

Le service civique
Le développement du Service civique concerne de multiples domaines d’action citoyenne, par exemple les solidarités intergénérationnelles (programme de 10 000 missions auprès des personnes âgées isolées ou vulnérables), l’inclusion des personnes en situation de handicap (1 000 ambassadeurs de l’accessibilité), l’engagement pour l’Europe en vue notamment de la prochaine présidence française de l’Union européenne (2 000 missions Citoyenneté européenne) ou encore le sport et son impact social (programme de 10 000 missions Génération 2024).

Après une phase d’expérimentation de deux années, le programme de lutte contre le harcèlement à l’école pHARe est généralisé à toutes les académies.

S’engager avec le service national universel
Un projet pour la jeunesse et la république
Le service national universel (SNU) est un projet complémentaire du cadre scolaire visant à impliquer pleinement les élèves dans la vie de la Nation et à préparer leur entrée dans la citoyenneté. Il s’adresse à tous les jeunes de 15 à 17 ans, en situation de handicap ou non, et sans distinction de parcours (scolarisés en filières générale, technique, professionnelle, agricole, décrocheurs, apprentis, etc.).

Un séjour de cohésion dans tous les départements
• Les séjours de cohésion 2021
Les séjours de cohésion 2021 se sont tenus du 21 juin au 2 juillet. Les emplois du temps ont été construits autour de 7 thématiques obligatoires, abordées sous la forme d’ateliers collectifs, de modules, de temps d’échange, dans une logique de mise en situation.
• Évaluation du dispositif
L’Institut national pour la jeunesse et l’éducation populaire (Injep) effectue une évaluation de ces séjours grâce à une présence sur 12 centres pendant l’ensemble du séjour, d’une part, et à plus de 3 700 questionnaires remplis par les jeunes sur 53 centres différents, d’autre part.

Les missions d’intérêt général
Les missions d’intérêt général (MIG) visent à développer la culture de l’engagement et le sens de l’intérêt général ainsi qu’à renforcer la responsabilité et l’autonomie des jeunes, et donc leur insertion sociale et professionnelle. Elles se situent au croisement de deux logiques : celle d’un service rendu à la Nation et celle d’une découverte de l’engagement. Ses modalités de mise en œuvre doivent donc s’appuyer sur la conciliation de ces deux objectifs. Les missions Les MIG relèvent des thématiques suivantes : défense et mémoire ; sécurité ; solidarité ; santé ; éducation ; culture ; sport ; environnement et développement durable ; citoyenneté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.